Votre navigateur est obsolète !

Pour une expériencenet et une sécurité optimale, mettez à jour votre navigateur. Mettre à jour maintenant

×

Mélanie FAUCONNIER

Mélanie FAUCONNIER

Ingénieure de projet

42 ans
Permis de conduire
En poste En simple veille
Passionnée d'alimentation depuis plus de vingt ans, j'ai eu l'opportunité d'exercer, suite à mes études d'ingénieur agronome spécialisée en nutrition humaine, dans différents secteurs : industrie agro-alimentaire, société civile, enseignement supérieur et recherche.
Au-delà de mon approche initiale du fait alimentaire sous l'angle de la nutrition-santé, j'ai rapidement considéré également les enjeux de transition écologique et les enjeux sociaux-culturels liés à l'alimentation. Je m'intéresse ainsi aujourd'hui, dans ce cadre, aux politiques publiques de l'alimentation, en France principalement.
Depuis une dizaine d'années, j'ai rejoint le service public et apporte mon soutien à la recherche en sciences humaines et sociales, convaincue qu'elles ont et auront demain une place prépondérante dans la réponse aux défis sociétaux auxquels l'Humanité doit faire face (démographie, changement climatique et ses impacts sur la santé publique et l'environnement, etc.). Les sujets qui m'intéressent ainsi aujourd'hui, dans ce cadre, touchent à la coopération entre le monde académique (chercheurs, étudiants) et les acteurs non académiques (monde de l'entreprise, pouvoirs publics et société civile). Les politiques publiques transversales, à l'image des politiques de l'alimentation, tireraient à mon sens grandement profit de modalités innovantes de coopérations de ce type.
Pour conclure, si je devais me définir en deux mots : sens de l'intérêt général et sens de la relation humaine !
  • Pour un portefeuille d'équipes de recherche en sciences humaines et sociales (et en lien étroit avec la Maison des Sciences de l'Homme Val de Loire) :
    . Proposer, définir et mettre en œuvre la politique de valorisation des activités de recherche de l'établissement
    . Assurer la mise en relation entre les équipes de recherche et le monde institutionnel, économique et social
    En particulier :
    > Définir des stratégies de valorisation à moyen et long terme et de partenariat
    > Détecter et gérer la propriété intellectuelle des innovations issues des équipes de recherche de l'établissement
    > Négocier, en fonction des différentes sources de financement, des contrats de recherche, des contrats de transfert et des accords-cadres
    > Organiser la chaîne opérationnelle de valorisation de la recherche : sensibilisation et formation des chercheurs, détection de projets innovants, proposition et suivi des modalités de valorisation adaptées
    > Piloter des projets de valorisation dans l’intérêt de l'établissement : expertise, conseil, gestion et suivi
    > Représenter l'établissement et animer les relations avec les partenaires internes et externes (institutionnels, industriels, financeurs et acteurs de l’écosystème de l’innovation)
    > Étudier et accompagner les projets des chercheurs et proposer les modalités de valorisation adaptées
Détails de l'expérience
  • Assurer, pour le compte de la Direction de la recherche et de la valorisation, trois missions spéciales : référente Agence Nationale de la Recherche (ANR), référente valorisation de la MSH Val de Loire au sein du RnMSH, référente science ouverte
  • Dans le contexte d'un portefeuille en sciences humaines et sociales, définir des stratégies spécifiques de valorisation à moyen et long terme et de partenariat, propres au droit de la propriété littéraire et artistique
  • Dans le cadre d'un programme structurant de recherche, à l'échelle régionale, sur les patrimoines naturels et culturels, négocier des contrats de recherche et des contrats de transfert (licences d'utilisation de dispositifs multimédia de diffusion scientifique auprès d'équipements culturels et de sites touristiques)
  • Dans le cadre de la structuration d'un living lab public-privé dédié à l'innovation RH, représenter les équipes de recherche et l'établissement et animer les relations avec les partenaires institutionnels (Ministère des Armées, Conseil régional Centre-Val de Loire, Tours Métropole Val de Loire, Chambre de Commerce et d'Industrie Touraine), industriels (réseaux d'employeurs et de start-up du territoire), les financeurs et acteurs de l’écosystème de l’innovation (Alter'Incub)
  • Dans le cadre de la structuration d'un laboratoire commun public-privé dédié à la qualité de vie au travail, représenter l'équipe de recherche et l'établissement et animer les relations avec le partenaire industriel
  • En binôme avec un enseignant-chercheur, et en lien avec un groupe de membres bénévoles (étudiants et personnels) :
    > Analyser le besoin et étudier les systèmes et organisations à moderniser et identifier les acteurs
    > Communiquer et échanger régulièrement avec les acteurs concernés et les membres du groupe sur l’avancement du projet
    > Constituer, coordonner et encadrer l'équipe projet
    > Développer des partenariats internes et externes
    > Mettre en place les mesures de performance du projet et de son résultat
    > Piloter l’atteinte des objectifs du projet, depuis la phase d’étude jusqu’à sa réalisation en s’assurant du respect des contraintes, des coûts et des délais
    > Proposer des solutions, des mesures de simplification ou des innovations, élaborer des scénarios
    > Réaliser des études d’opportunité en vue de fixer le cadre et les objectifs du projet
Détails de l'expérience
  • Dans une perspective d'éducation alimentaire des étudiants par les étudiants, conduire le projet Croque ta fac, labellisé et financé par le Programme National pour l'Alimentation (PNA) : dispositifs multimédia de diffusion scientifique cultures et patrimoines de l'alimentation, ateliers et dépliants d'information nutrition-santé et durabilité des systèmes alimentaires, jeu sérieux de carte anti-gaspillage alimentaire
  • Dans le cadre des unités d'enseignement (UE) intitulées "Compétences, Engagement, Réflexion citoyenne et Pratiques (CERCIP), former les étudiants de licence 2 et licence 3 sur les politiques publiques de l'alimentation d'une part, le gaspillage alimentaire d'autre part
  • Dans le contexte du renouvellement du marché traiteur de l'université pour la période 2021-2025, contribuer, grâce à un projet tutoré d'étudiants, à une analyse des pratiques et attentes des usagers en vue de proposer des solutions traiteur plus écologiques
  • Pour différents services et facultés de l'université, et à destination d'étudiants en licence, master ou doctorat :
    > Animer des formations en présentiel et / ou à distance
    > Participer à un réseau de formateurs
    > Mettre en œuvre des méthodes et des outils pédagogiques adaptés aux différents publics, dans une approche individualisée et différenciée
    > Participer à l’évaluation des étudiants
    > Préparer des sessions de formation (concevoir des supports, des méthodes et des outils), le cas échéant, en réponse à une commande
    > Évaluer les acquis tout au long de la formation et apporter les correctifs nécessaires
Détails de l'expérience
  • Dans le cadre des unités d'enseignement (UE) intitulées "Compétences, Engagement, Réflexion citoyenne et Pratiques (CERCIP), former les étudiants de licence 2 et licence 3 sur les politiques publiques de l'alimentation d'une part, le gaspillage alimentaire d'autre part
  • Dans le cadre d'une UE de master 2 en développement de dispositifs multimédia de diffusion scientifique sur les cultures et patrimoines de l'alimentation, former les étudiants à la conduite de projet
  • Dans le cadre d'une UE de master 2 en méthodologie de la recherche et des outils numériques, former les étudiants à la conduite de projet de recherche et de valorisation / diffusion scientifique
  • Dans le cadre de l'école doctorale Humanités et langues, former les étudiants doctorants à la conduite de projet de recherche et de valorisation / diffusion scientifique
  • Sous l'autorité du Professeur référent sur les questions d'alimentation, et dans le cadre de Tours, Cité internationale de la gastronomie, organiser, coordonner et superviser le fonctionnement régulier et continu des services administratifs et techniques du Pôle Alimentation (regroupant une centaine de membres -chercheurs, enseignants-chercheurs, enseignants, ingénieurs, doctorants, etc.- et une quinzaine d’unités de recherche en lien avec l’INRAé, le CNRS et l’INSERM) :
    > Contribuer au pilotage de la gestion des ressources humaines de la structure
    > Contribuer à l’animation du réseau de membres et à la communication interne à la structure
    > Gérer le budget, la comptabilité, les moyens spécifiques et la logistique de la structure
    > Impulser des projets de la structure et en assurer la mise en œuvre administrative et / ou technique
    > Mettre en place, suivre et exploiter les outils d’évaluation de l’activité
    De 2012 à 2016, sous l'autorité de son Directeur, assurer la coordination administrative de l'unité de recherche l’Équipe Alimentation.
Détails de l'expérience
  • Conduire la participation de l'université au projet européen Erasmus+ European Food Education Season 2015-2018 France-Pologne-Roumanie > https://www.efes-network.eu/)
  • Conduire le projet Patri'miam, labellisé et financé par le Programme National pour l'Alimentation (PNA) : jeu de l'oie de diffusion scientifique sur les cultures et patrimoines régionaux de l'alimentation, avec informations nutrition-santé et durabilité des systèmes alimentaires, et défis sensoriels
  • Organiser 23 journées d'étude et 2 congrès scientifiques internationaux
  • Animer 2 sites web, participer à la Fête de la Science 2017
  • Piloter l'accueil de 7 chercheurs internationaux invités
  • Encadrer deux stages de 4 mois
  • Pour un portefeuille d'unités de recherche dans les domaines de l'alimentation et du sensoriel :
    > Négocier, en fonction des différentes sources de financement, des contrats de recherche, des contrats de transfert et des accords-cadres
    > Organiser la chaîne opérationnelle de valorisation de la recherche : sensibilisation et formation des chercheurs, détection de projets innovants, proposition et suivi des modalités de valorisation adaptées
    > Représenter la structure et animer les relations avec les partenaires internes et externes (institutionnels, industriels, financeurs et acteurs de l’écosystème de l’innovation)
Détails de l'expérience
  • Dans le cadre de la structuration d'une plateforme technologique public-privé sur les technologies du sensoriel, représenter les unités et l'université et animer les relations avec les partenaires institutionnels (Chambre de Commerce et d'Industrie Touraine), industriels (RCP design global, Spincontrol, CQFDgustation), les financeurs et acteurs de l’écosystème de l’innovation
  • Successivement pour deux structures associatives relevant de Slow Food sur le territoire français :
    > Assurer la direction générale exécutive de l'association
    > Diriger les services de l'association
    > Exercer les fonctions de responsable des ressources humaines et de responsable budgétaire
    > Mettre en œuvre le plan d'action annuel approuvé par le conseil d'administration
    > Préparer les délibérations du conseil d'administration et les exécuter
    > Représenter l'association, aux côté de son Président, dans tous les actes de la vie civile et dans ses rapports avec les tiers
    > Réaliser des comptes rendus et des rapports d'activité auprès des organes dirigeants de l'association
    > Établir des relations étroites avec les services de l’État, les professionnels, les associations, les usagers et les collectivités territoriales dans le champ de compétence de l'association
Détails de l'expérience
  • Encadrer une équipe (jusqu'à 7 collaborateurs) et gérer le budget annuel (jusqu'à 650 k€)
  • Conduire des projets d'événementiels éco-gastronomiques, en particulier Euro Gusto 2009 à Tours : 6 000 participants sur 4 jours ; un forum rassemblant 400 jeunes européens de 22 nationalités ; 210 exposants de 18 pays, dont 190 stands
    de professionnels et 20 stands institutionnels ; 24 ateliers du goût et des animations enfants ; 34 000 verres de vin servis sur l’œnothèque ; 11 conférences ; un direct de l'émission de radio Service Public (France Inter)
  • Conduire des projets d'éducation alimentaire et de sauvegarde de la biodiversité domestique (arche du goût, sentinelles, marchés de la terre, alliance Slow Food des cuisiniers) : 300 produits français recensés dans l'arche du goût
  • Pour un portefeuille de marques du groupe, conduire des projets de communication et marketing nutritionnels
Détails de l'expérience
  • Mettre en place des actions de communication en interne et en externe (Journée de clôture de l'étude SU.VI.MAX, Semaine de la nutrition 2003, Plan National Nutrition Santé, programme d'éducation nutritionnelle des populations en collaboration avec la grande distribution)
  • Réaliser totalement ou partiellement des études, des rapports et des enquêtes (réalisation de veilles scientifiques et socio-culturelles ; rédaction de notes techniques, notamment sur l'ingrédient sucre ; Participation à des réunions de consultation d'experts et de groupes consommateurs)